Petit chanteur de la Fédération Internationale des Pueri Cantores dès l’âge de 8 ans, Romain Champion commence en 1996 une formation à la comédie musicale dans une école privée parisienne. Il intègre ensuite la classe de chant de Mady Mesplé puis d’Yves Sotin au CNR de St Maur-des-fossés où il obtiendra 3 médailles d’or en 2005. Parallèlement il suit une licence de musicologie à l’Université Paris VIII St Denis ainsi que des stages de direction de choeur avec Philippe Caillard au conservatoire des Halles à Paris.

Dès 2002, il commence à chanter sous la direction de Laurence Equilbey et de Pierre Cao au contact desquels il affine son goût et ses connaissances de la musique chorale. En 2005, il est recruté comme haute-contre soliste à l’Académie Européenne d’Ambronay pour interpréter, sous la direction de William Christie, l’Europe Galante d’André Campra, en tournée en France et en Espagne. Hervé Niquet fait appel à lui dans des programmes d’oratorios du baroque français: Te Deum de J-B Lully, Messe de Requiem d’A. Campra, Missa Assumpta est Maria et grands motets de M-A Charpentier,… C’est ainsi qu’il a l’occasion de collaborer avec la plupart des chefs baroques français: Vincent Dumestre avec qui il participe à la production scénique et discographique de Cadmus et Hermione de J-B Lully; Hugo Reyne pour qui il interprète et enregistre, entre autre, un Atys de J-B Lully remarqué; Jérôme Correas qui lui propose de participer à l’Ormindo de Fr. Cavalli, à l’Incoronazzione di Poppèa de Cl. Monteverdi, aux Leçons de Ténèbres de Fr. Couperin; Christophe Rousset qui l’invite dans Hercule Mourant d’A. Dauvergne; Christophe Coin qui lui confie la partie de haute-contre dans le Bourgeois Gentilhomme de Lully/Molière; Jean Tubéry avec qui il participe à l’Orfeo et aux Vêpres de Cl. Monteverdi; Mais également Roman Valèk qui l’invite dans Platée de J-Ph. Rameau; Laurence Equilbey lui offre de son côté de nombreuses opportunités en concerts et à l’enregistrement: Membra Jesu Nostri de D. Buxtehude,  les Vêpres de S. Rachmaninoff, Weltparlament de H. Stockhausen, mais aussi Schubert et Janàcek avec les pianistes Alain Planès et Vanessa WagnerSuren Shahi-Janian lui écrit le rôle de ténor dans son oeuvre Le Maître du Jardin, …

On peut l’entendre à Paris, Opéra Comique, Théâtre Déjazet, Théâtre des Bouffes du Nord, Péniche Opéra, Cité de la Musique, à l’Opéra Royal de Versailles, et dans de nombreuses maisons d’Opéra comme Bordeaux, Vichy, Reims, Rouen, Aix,… Les grands festivals comme à La Chaise Dieu, Sablé sur Sarthe, La Chabotterie, Saintes, la Folle journée de Nantes,… Et à l’étranger, Carthage, Utrecht, Bremen, Montreux, St Petersbourg, Znojmo, New York, Wien… Sa voix de ténor noble, aigüe et agile, lui permet d’être demandé et apprécié dans un large répertoire : baroque (les évangélistes de Bach), classique (rôles mozartiens comme Bastien, Tamino, Don Ottavio), romantique (Messa di Gloria de G. Rossini) ou moderne (Tristan dans Le Vin Herbé de Fr. Martin). En 2017/2018, il chante le rôle de Champlâtreux dans Mamzelle Nitouche de Hervé, avec Accentus, il reprend Le Bourgeois Gentilhomme en tournée en France avec Christophe Coin, Théâtre d’Antibes, Opéra Royal de Versailles, il enregistre quatre disques : L’Europe Galante d’André Campra avec deux ensembles, Les Nouveaux Caractères/Sébastien d’Hérin, en concert à l’Opéra Royal de Versailles, et La Simphonie du Marais/Hugo Reyne, donné au Konzerthaus de Wien ; Les Leçons des Ténèbres de François Couperin, pour deux voix solistes, avec les Paladins/Jérôme Corréas ; Les Te Deum de Blanchard et Colin de Blamont avec l’ensemble Marguerite-Louise/Gaëtan Jarry et Stradivaria/Daniel Cuiller. Il travaille également avec l’ensemble XVIII – 21/Jean-Christophe Frisch, l’ensemble La Fenice/Jean Tubery. Il chante dans le Stabat Mater de Dvorak, le Messie de Haendel, l’Oratorio de Noël de Bach, et il interprétera le rôle d’Orphée dans Orphée & Eurydice de Christophe W. Gluck avec la compagnie L’air de Rien. Il est membre du chœur de Radio-France.